Les éditos 2018-2019


Date

Titre

Saison 2018-2019

16/12 chapeau Il fallait du mérite, dans ce brouillard hivernal, pour aller défier le leader malgré un effectif réduit à 13, d'autant plus que le stade de Chilly semble avoir été conçu pour qu'on n'y parvienne pas...Le match étant perdu d'avance, nos vertes auraient pu laisser filer. Mais depuis 2 matchs, elles montrent sur le terrain une solidarité et une envie qui fait plaisir à voir. Certes, il a fallu serrer les rangs, et les dents, pour endiguer les assauts des rouges qui pouvaient remplacer à tout moment les joueuses fatiguées. La 1ère mi-temps a été dure, avec 4 essais encaissés. Pourtant les ignymontaines n'ont rien lâché et inscrit un essai par Margaux en fin de période. La seconde mi-temps a été bien plus équilibrée, preuve que malgré la fatigue, nos joueuses ne lâchaient rien.  Elles ont même largement dominé le dernier quart d'heure, inscrivant un deuxième essai par Mamie, qui y prend goût (2 essais en 2 matchs!). Au final, 24  points de retard, soit un de moins que le score officiel. Bravo les filles!
09/12 ciel bleu Ca partait mal: arrivées à 17 sous une pluie battante et un vent violent, on s'apprêtait à vitre une après-midi pénible. Mais rien n'est jamais écrit, pas plus dans le ciel que sur le terrain. Dès le coup d'envoi, le ciel s'est éclairci, et notre jeu avec. Nos vertes ont attaqué le match avec un superbe appétit: défense de fer, plaquages appuyés et opportunisme en attaque: sur une erreur de réception des jaunes, Margaux a suivi, récupère la balle qui file jusqu'à notre ancêtre Alice qui aplatit son 1er essai, trasnformé par Margaux. Les jaunes n'ont pas le temps de réaliser qu'elles se retrouvent de nouveau sous pression. Les vertes les ramènent illico dans leurs 22 et, sur une pénalité contre elles à 5 mètres, elles ne parviennent pas à stopper Crevette qui a joué très vite. 2ème essai transformé par Margaux. On se pince: on mène 14-0! 
Evidemment, les jaunes, vexées, réagissent avec vigueur et investissent le camp vert. Mais notre défense est remarquable: on monte, on plaque et on perturbe les transmissions des jaunes. ca tient pendant 20 bonnes minutes, mais la défense verte finit par craquer à 5 minutes de la mi-temps. essai en coin, transformé grâce au poteau. 7-14 aux oranges.
La seconde mi-temps reprend comme s'est terminée la 1ère: les jaunes attaquent fort, les vertes défendent leur camp bec et ongle. Hélas, la loi du nombre est dure, mais c'est la loi: à 17 contre 22, nos vertes s'épuisent et commencent à baisser en agressivité et à louper des plaquages. Les jaunes finissent par briser la ligne verte, pas 2 fois: 12-14, puis 19-14. Les vertes essaient bien de refaire leur retard, mais la fatigue aidant, les attaques sont trop lentes pour prendre en défaut la défense jaune. Cruellement, c'est sur un ballon perdu en attaque que les jaunes scellent le score final, sur un coup de pied par dessus gagné à la lutte en l'air. Score final 24-14, mais les vertes n'ont pas à rougir: on a vu le match le plus abouti de la saison.
25/11 du jeu, du jeu Après la bouillie de rugby servie par les Bleus samedi soir, on avait bien besoin de replonger dans nos "petits matchs" où l'envie prime sur l'enjeu. Le bilan de nos couleurs est correct. Belle victoire des Ignobles à Epone, et surtout victoire des seniors A contre le deuxième du championnat Paris XO!! Par contre les cadets ont du mal depuis leur victoire initiale, et la reserve senior, hélas, enchaine les défaites. Quant aux féminines, en effectif incomplet au coup d'envoi, elles ont montré du courage et aligné quelques belles actions offensives. Hélas, réduites à 14 au bout de 10 minutes, et affaiblies par une hétérogénéité rhédibitoire dans les placages, elles ont subi le rythme et la vitesse collective des joueuses du SCUF-PORC. On espérait mieux pour le dernier match de Célia avant son départ vers l'orient, mais on lui souhaite le meilleur dans sa nouvelle vie.
11/11 à oublier Comme dirait l'ex-président Chirac: les emmerdes, ça vole en escadrille. Comment ne pas lui donner raison quand on enchaine un RdV donné une heure trop tard, un chauffeur de bus aussi souriant qu'un garde-chiourme de goulag sibérien, un parking distant des vestiaires d'au moins 800m au stade de Meaux, des douches qui sentent les égouts, un échauffement réduit à sa plus simple expression faute de temps et, cerises sur le gâteau, la tradition locale de célébrer chaque essai des locaux (mais pas des visiteurs) par une sono aussi assourdissante qu'un décollage d'Ariane 5 et un "chauffeur de stade" aussi pénible que celui du Racing (je ne croyais pas la chose possible). Tout cela aurait pu motiver davantage nos Mon'Teigneuses, mais ce fut plutôt l'effet inverse... Bref un dimanche à oublier, tout comme la fameuse sono, tout aussi assourdissante dans le club-house au point d'interdire toute conversation, et le buffet pris d'assaut par.. les seniors garçons qui avaient joué avant nous et étaient au bar depuis déjà une bonne heure... Heureusement, le retour fut agréable malgré les coups de frein et accélérations brutales du chauffeur, et les nouvelles ont eu droit à leur bizutage en règle, tout comme votre serviteur, élu Greta du jour pour sa bourde majeure sur l'heure de départ.
21/10 on n'est pas loin Troisième match de suite à Couderc, et troisième défaite pour nos féminines. Le constat brut est assez amer, mais la réalité veut que ce dernier score est flatteur pour la belle équipe de Chilly-Massy. C'est à l'expérience que les blanches ont pris le dessus, exploitant bien mieux leurs ballons que nos vertes. On a pourtant passé plus de temps dans leur camp que l'inverse, mais il faut scorer sur nos temps forts et on a encore du mal à forcer le verrou adverse. Nos adversaires ont clairement l'habitude d'un niveau plus élevé, que ce soit en match ou à l'entrainement. Le jeu dans la défense leur est plus naturel qu'à nos ignymontaines qui ne s'entrainent que rarement avec opposition. Mais on sait désormais défendre avec agressivité, et les placages sont meilleurs qu'en début de saison. Il faut continuer dans cette voie!!
14/10 Pas mal Un beau WE dans le ciel, et un beau WE pour nos couleurs. Samedi, les M14 ont bien débuté leur saison avec 1 victoire contre Provins et une défaire con tre l'ogre ACBB. Dimanche, les seniors sont allés gagner de haute lutte un match important contre les voisins du RCC78 (aux supporters toujours aussi bas de plafond), avec une bagarre générale à la clé et une bonne partie du match en infériorité numérique. Sur le synthétique de Couderc, les féminines ont fait un superbe match et ont longtemps tenu la dragée haute aux jaune-et-noir de Paris XV (qui jouaient au niveau supérieur l'an passé). Répondant du tac au tac aux essais parisiens, nos vertes étaient encore en mesure de l'emporter à 5 minutes de la fin. Mais 2 essais assassins en fin de match, et une très belle prestation au pied des jaune-et-noires a scellé un score bien plus lourd que ce qui a été apprécié par les nombreux spectateurs.
Mais le clou du WE, l'évènement majeur, le moment qu'il ne fallait pas rater se situait vendredi soir. Pour leur 1er match sur le synthétique de Couderc, les Ignobles Mondains recevaient Plaisir. Il faut croire que les entrainements à haute intensité concoctés par le sorcier Guy-Mathieu portent leur fruit, car on n'avait jamais vu nos vieux aussi fringants. Témoin, l'essai du match, que dis-je, du mois, de l'année, du siècle, aplati (enfin vautré) par Sa majesté La Bavure, au terme d'une percée d'école, passe à l'aile la police est belle, soutien dans l'axe et accélération (enfin...trottinement rapide) jusqu'à la terre promise. Que n'a-t-il alors cédé sa place, sous les acclamations soutenues des 80000 spectateurs en délire? Mais le garçon est généreux, dans ses bourre-pifs comme sur le terrain. Il a voulu en donner encore, et c'est son orthopédiste qui rigole: genou en carafe, sortie porté par ses coéquipiers, et béquilles pour le mois qui vient. N'importe: cet essai était sublime. Courage Donuts!
7/10 Victoire pour le 1er match sur le synthétiue de La Couldre Après le match courageux de la Réserve face à un adversaire de très bon niveau, les supporters auront été récompensés de leur présence par un match engagé plein de suspens jusqu’à son terme !
L’automne s’est brutalement invité ce dimanche, avec un vent soutenu qui souffle en première mi-temps en faveur de nos hôtes du jour. Nos verts sont très vite en action, se ruent sur la ligne de défense adverse avec un brin de trop d’optimisme qui voit se multiplier les fautes de main à l’approche de la ligne adverse. Nous ouvrons le score sur une pénalité avant que MARCOUSSIS sur un maul consécutif à une pénaltouche à 5 mètres de notre ligne ne nous punisse de nos trop nombreuses fautes défensives.
Mais nous repartons à l’attaque de plus belle dans cette première mi-temps, avec bientôt une double récompense : une nouvelle pénalité et surtout le premier essai sur la sirène !
11 à 7 à la mi-temps, le jeu s’équilibre, 14-7, 14-10, 17-10, nos verts nous régalent. Mais l’adversaire du jour est venu pour chercher une victoire chez nous comme l’année dernière, et jette toutes ses forces dans la bataille … c’est dur, les séquences défensives se multiplient, les vagues jaunes semblent intarissables, les verts redoublent de courage et d’abnégation, ça tient, ça tient … avant de céder ! 17-15, transformation à venir, le stade retient son souffle (mais pas le vent) … à côté ! Quelques minutes à tenir, il y a longtemps que l’on a oublié le froid, ultimes attaques, ultimes défenses, coup de sifflet final : c’est fait !
30/09 et ça continue encore et encore; c'est que le début d'accord d'accord En ce bel après midi d'automne, les filles débutaient leur saison à domicile en étrennant le tout nouveau synthétique de Couderc. Triste baptème: dès l'entame, on a vu réapparaitre les travers que la fin de saison dernière avait semblé envoyer aux oubliettes: pas assez d'agressivité, des montées défensives poussives et peu de profondeur lors des attaques. la sanction n'a pas tardé face à une équipe rapide et soudée comme SCUF-PORC: les essais se sont enchainés comme des perles en 1ère mi-temps, où nos vertes ont cumulé un total de 6 vrais plaquages (on ne comptabilise pas dans ce résultat les "je te tiens je te tiens par la collerette" qui auront été la figure de style la plus fréquente de cette mi-temps).
En seconde mi-temps, il y eu du mieux,notamment au plaquage et surtout dans les rucks. Les vertes ont plusieurs fois atteint les 5 mètres roses, mais gâché beaucoup d'occasions faute d'une simple passe... De nouveau punies par trois fois, nos vertes auront au moins eu la satisfaction de voir leurs efforts récompensés en toute fin de match sur un contre. Il faudra tout autre chose pour que cette saison ne soit pas un long calavaire...

Et si vous souhaitez relire certains éditos des saisons dernières...


  Ecole de rugby Cadets Juniors Féminines Seniors Ignobles Mondains Boutique Liens