Les chroniques de l'EdR

Date Catégorie  
Saison 2015-2016
15/12 Conte de Noël pour nos Minimes

Samedi  après-midi nos valeureux minimes se déplaçaient au Racing pour y rencontrer l’équipe 2 du Racing ainsi qu’une équipe composée de joueurs de Massy et Orsay. Rien que l’affiche avait des airs de spectacle de Noël. Nous étions accueillis par M. Poisson (dont le fils a évolué quelques années dans notre club avant de rejoindre le Racing) et Loïc Godener  (joueur du Racing dont le frère Cédric, désormais célèbre, fait partie de notre équipe). Le grand jeu : accueil au pied du bus, accompagnement jusqu’au vestiaire, échauffement sur un demi-terrain synthétique  couvert conduit par le grand frère et photo officielle sous l’emblème du gros club parisien. C’était déjà Noël et les yeux pétillaient d’envie. De bon augure…

Nos matchs débutaient et nous prenions rapidement la mesure de nos 2 adversaires du jour. La magie de Noël devenait perceptible. A la conduite du traineau, non pas le Père Noël mais le « père » Milo et le « père » Arthur qui orientaient le jeu de mains de maîtres. En conséquence, des guirlandes de passes liaient les courses folles de nos trois quarts et de nos avants. Cédric allait même planter une étoile filante de 80 mètres entre les poteaux. Les Yacoub, Thomas (les 3), Nico, Auguste, Enzo, Tanguy et Gabriel mettaient les boules à leurs adversaires aux quatre coins du terrain. Les Sarah, Evan, Auguste SOR, Loïc, Adrien, Roger-Xavier, Anthony, Gabriel SPE, Eliot jouaient les pères fouettards en conservant tous les ballons et punissant leurs opposants. Les coaches, sur le bord, se frottaient les mains et se régalaient devant tant d’étincelles qui auraient pu suffire à leur bonheur.

Mais, comme dit la pub, « Et c’est pas fini !!! ». La partie terminée, à notre grand avantage, nos hôtes du jour, que je remercie mille fois de tant de générosité, nous réservaient une belle cerise sur la bûche en nous conviant à une visite privée du centre de formation et d’entraînement des joueurs PRO du Racing. Contre la promesse d’une conduite exemplaire et d’une grande discrétion, tout notre groupe était guidé de la salle de musculation et de cardio à l’espace de vie très new age fréquenté au quotidien par les Masoé, Machenaud, Rokosoko, Carter et consorts, en passant, évidemment, par les vestiaires où quelques affaires personnelles laissées là nous donnaient l’impression que les stars pouvaient entrer à tout moment. Pleins les yeux, je vous dis. Les flashs des téléphones portables ont crépité comme jamais.

« Et c’est pas fini !!! ». Puisque quelques minutes plus tard, lors du goûter, nos jeunes se voyaient remettre l’incontournable poster du Racing comme pour figer encore dans leur esprit tous ces beaux souvenirs. Capitaine Thomas et ses troupes se fendaient alors de leur cri de guerre (Le spartiate de Montigny) pour remercier nos 2 bienfaiteurs et dédier ce moment aux blessés et absents du jour.

Maintenant on peut le dire : le Racing sait recevoir !!

Cette journée exceptionnelle nous a même fait oublier qu’au soir de cette année 2015 nos minimes ont remporté tous les matchs (8) de la première phase. Un vrai conte de Noël, je vous disais. Le club entier est très fier de vous.

Joyeux Noël à tous.

« Papa » Denis

 
Saison 2014-2015
25/01 Privés de match…

 Ce titre, plein de déception et de frustration, image bien l’état d’esprit de nos 4 joueurs présents sur le parking de Coubertin samedi dernier, lors du « faux départ » pour le tournoi d’Herblay. Oui, seulement  4 sur les 11 convoqués, ce qui n’a pas permis de nous rendre à Herblay pour disputer le beau tournoi promis. L’après-midi s’annonçait pourtant belle pour un petit rugbyman : 7° et un beau soleil d’hiver nous tendaient les bras. Quel dommage…

 D’abord pour ces joueurs qui malgré leur jeune âge attendent l’instant du match avec cette « boule » à l’estomac que ceux qui n’ont jamais joué ne peuvent pas connaître. Cette boule faite d’angoisse et de plaisir annoncé qu’ils apprivoisent déjà. Nous sommes très fiers d’eux.

Quel dommage, ensuite, pour ces éducateurs qui donnent de leur temps, de leur gentillesse et de leur expérience pour préparer nos jeunes joueurs à notre magnifique sport rempli de valeurs qui plaisent tant aux parents.

Quel dommage, mais aussi quelle indifférence,  vis-à-vis de nos hôtes d’Herblay qui avaient tout prévu pour nous accueillir du mieux du monde en ce samedi hivernal. Merci encore, et désolé, à Laurent qui se reconnaitra.

Quel dommage, enfin, pour notre club, dont les couleurs sont connues et reconnues jusqu’au plus profond de l’Ile de France et qui ont souffert, samedi dernier, d’un esprit avant tout personnel qui n’a que très peu de place parmi nos si chères valeurs.

Alors, chers parents, lors du prochain tournoi, avant d’envoyer le petit texto si libérateur, relisez ces quelques lignes et raisonnez RUGBY !

Merci.

Denis

10/01 J’aime la galette !!!

Nous avons débuté cette nouvelle année par la traditionnelle Galette des Rois le 10 janvier dernier. Chaque année, nous avons le plaisir d’organiser cet événement. Nous le préparons depuis le mois de novembre en sélectionnant le cadeau des enfants. Edith présente plusieurs idées, se charge de le commander et le faire personnaliser avec le logo du club. Cette année ce sera la trousse de toilette.
Le samedi matin, une équipe réduite fait les courses pour les petits affamés de l’après-midi. Sur la liste de courses, une quarantaine de galettes, pomme ou frangipane, des dizaines de litres sodas et une douzaine de bouteilles de cidre pour régaler la grande famille. Les victuailles sont déposées à la salle ASMB et la matinée est terminée. On n’a rien oublié.

En début d’après-midi, les petites mains des parents relais (Cécile, Chrystel, Edith, Estelle, Ludivine, Sandrine, Virginie et Vincent) s’affairent : d’abord se répartir les rôles, installer les tables, préparer les couronnes, faire réchauffer les galettes, servir les boissons. Il faudra aussi distribuer les cadeaux et prévoir la vente des calendriers… Ils sont vraiment trop beaux nos calendriers !

Il est 16h00 : c’est l’effervescence ! Les premiers enfants arrivent avec leurs parents !
Tout le monde est prêt. Nous attendons encore quelques retardataires avant que Jacques Moreau, président de notre club, prononce son discours visionnaire de début d’année. Certains chenapans guettent les fèves des galettes  mais nous avons installé une guirlande de parents devant les tables pour ne pas toucher aux galettes avant le top départ !

Et c’est parti ! La foule affamée se rue vers les tables ! On se croirait le premier jour des soldes devant les magasins ! Les mamans relais servent nos petits joueurs et leurs parents, et les premiers reviennent déjà avec leur fève pour avoir une belle couronne ! Un vrai match : on progresse dans l’axe, on prend les intervalles, on joue des coudes jusqu’à la table promise.
Peu après, les plus petits s’en vont déjà et c’est le tour des minimes d’entrer dans la place, tout fiers d’avoir remporté leurs 2 premiers matchs de l’année 2015. C’est de bon augure ! Jacques Moreau avait raison, 2015 sera une très bonne année !

Ouf ! C’est fini. L’euphorie retombe. Cette année encore, on a bien travaillé : ils étaient tous ravis. Il faut maintenant penser à ranger et nettoyer, et se tourner vers le prochain événement à organiser. Ainsi va la vie du bénévole…

Et si le cœur vous dit de rejoindre notre équipe, n’hésitez surtout pas !

Toute l’équipe de l’Ecole de Rugby vous souhaite une très bonne année 2015 !

Clémence

Saison 2013-2014
16/06
Tournoi de Compiègne
(M15)

Quelle dure journée…
Déjà parce que c’était la dernière compétition d’une très longue saison,
Déjà parce nous avons vécu un week-end précédent éprouvant et qu’il fallait se remotiver,
Déjà  parce que nous sommes partis avec 30 mn de retard,
Déjà
  parce que pour la première fois ce l’histoire de ce groupe nous allions faire un tournoi à 7.
Mais quelles ressources fantastiques possèdent ces joueurs !!!

Après une matinée en demi-teinte et 3 matchs poussifs, nos 2 équipes de M15 ont réussi à se qualifier pour la poule haute de l’après-midi…. Nous serions donc  3ème ou 4ème. Mais au fil des matchs nos jeunes minimes ont su élever leur niveau de jeu pour se voir qualifier par les critiques de bord de touche d’équipes les plus joueuses et les plus collectives du tournoi.  Après nous avoir torturés tout le matin avec leurs imprécisions, leurs caprices et leur désinvolture voilà qu’ils nous rendaient les coachs les plus fiers du monde !!! Allez comprendre… Au terme de 2 matchs superbes nos 2 équipes se retrouvaient pour le match décisif du tournoi. Les aînés allaient avoir raison, dans la joie la plus totale et la plus complice, de leurs cadets, mais l’essentiel était ailleurs. L’essentiel était de construire et de partager cette belle victoire entre 2 générations : celle qui passera en M17 l’année prochaine (et qui a enfin gagné son tournoi) et celle qui à son tour « tiendra la baraque » en m15. Et comble de la solidarité et de l’incertitude du sport, l’équipe des plus jeunes, avait éliminé quelques minutes auparavant l’ENOOOORME (je parle des morphologies et non des Q.I.) équipe de Roubaix  qui avait battu notre équipe de deuxièmes années. C’était le tournant de la journée, une belle leçon d’altruisme et de don de soi qui ont laissé quelques traces sur les organismes. Donc un grand bravo et un grand merci à tous pour l’exploit réalisé ainsi qu’un clin d’œil aux jeunes coqs qui ont laissé quelques plumes dans la bataille: Arthur, Benoist, Wacil, Henrick, Thomas. Remettez-vous vite…les papas et les éducs vous attendent  la semaine prochaine !!!
09/02 Les M15 confirment 1ère mi-temps Cergy:   Nos petits verts avaient laissé leur envie et leur combativité au vestiaire. 15 minutes très difficiles où nous n'avons fait que défendre, pas de pression sur les coups de pied et sur le porteur de balle. (0-0 aux oranges)

1ère mi-temps Houilles: Un tout autre visage une véritable présence au combat, une belle défense, de bons caramels et de jolie envolées (21-0 à la mi temps)

2ème mi-temps Cergy: Je tiens à féliciter nos petits verts pour la défense héroïque qu'ils ont effectuée durant 5 bonnes minutes sur notre ligne. Dommage que le match se termine à 0-0 mais nous n'avons pas eu assez de temps forts pour marquer des points. 

2ème mi-temps Houilles: Elle a très mal débuté avec un essai encaissé sur un décalage créé par l'équipe de Houilles. Après un "petit recadrage" sous les poteaux pendant la transformation nos verts ont remis la marche avant pour finir à 35-5

Nous tenons féliciter certains joueurs pour leur engagement:
-Thomas pour les belles rentrées en 1ère ligne avec notamment quelques départs au ras qui ont su dynamiser le jeu. (Confirmation de ses bons entraînements)
-Théo Pastant pour ses plaquages sur le 8 de Houilles et pour la pression qu'il a su mettre sur son ailier
-Reynald: qui a joué tous les matchs entièrement et qui a été omniprésent dans le combat et au soutien. (Continue comme ça pour te faire une place !!!) 
-Kévan: pour sa constance et sa lucidité dans le jeu
-Baptiste: pour ses plaquages en dernier défenseur qui nous ont sauvé 
-La paire de centre pour les jolis tampon (surtout Loïc)
-Et pour l'ensemble de l'équipe qui a été bien concentrée et engagée.
La Boule
8/12 M15

Après une incertitude de 2 jours et des fermetures de terrains en cascade, les M15A étaient bien les seuls joueurs de l’EDR à fouler une pelouse ce week-end. Oui, je dis bien pelouse car longtemps il fut question de jouer sur le magnifique synthétique de Bobigny. C’est à notre arrivée seulement que nos hôtes décidèrent, avec autorité, de nous faire jouer sur le terrain en herbe… peut-être encouragés par le profil élancé de nos athlètes, qui sait?. Quoiqu’il en soit le terrain désigné se révéla d’une excellente tenue et ne put souffrir d’aucun mauvais commentaire. La deuxième surprise de la journée était l’absence de nos homologues de Beauvais: certainement refroidis par les conditions météo et la qualité de l’opposition du jour!!!
La partie se jouerait donc sur un seul match contre les colosses balbyniens. La première mi-temps commençait très mal, puisqu’après quelques minutes stériles le grand et puissant ailier local se jouait de son vis-à-vis le long de la touche et venait aplatir en bonne position. Essai transformé 7-0. Dès le renvoi, c’était nos fers de lance qui avaient décidé de ne pas abdiquer sur ce coup là et, les Arthur Comte, Julien Escribe et le valeureux Henrik Hannier remettait les copains dans le sens de la marche. Leur pressing n’était pas étranger, quelques minutes plus tard, au magnifique contre de Lucas Bourges qui concrétisait à son tour et rajoutait les 2 points nécessaires à l’égalisation. La deuxième mi-temps nous réservait le meilleur puisque très vite les verts allaient imposer leur rythme, leur technique, je pense là à Théo Pierzo et finalement leur puissance, pour l’emporter 28 à 7. Les trois essais supplémentaires étaient signés Kévan Delbeque, Julien Escribe et l’incontournable Benoist Tiercelin. A noter que ces trois nouveaux essais étaient aussi transformés par Lucas le métronome. Une mention particulière à Augustin Oudin et Benoist qui ont ramené les stigmates de quelques beaux timbres distribués çà et là.
C’était déjà notre dernier match de l’année et les rendez-vous restants seront consacrés à la préparation de l’aventure du jeu à XV. Félicitations aux joueurs pour ce premier trimestre très positif et très prometteur, un grand merci aussi à nos fidèles supporters.
Denis

24/11 A la conquête de Vélizy 

L’histoire se passe en l’an de grâce 2012. Le jour venait de se lever, le soleil chauffait le sol et de la brume s’en échappait.

Les quatre capitaines se mirent en marche afin de trouver des guerriers. La bataille s’annonçait dur. Sur le chemin, ils durent se séparer pour trouver suffisamment d’hommes et de femmes.

La capitaine Bouddha partit dans les terres du Nord : le peuple qui s’y trouvait était réputé vaillant, rude au combat. Elle y trouva Tic et Tac (les jumeaux Clément et Alexis), Tank (Medhi), Florent, Speedy (Jules S), l’Armoire (Lucas) et Timeo.La capitaine Amandine partit dans les terres du Sud : ce peuple abritait une armée de guerriers sanguinaires (Jules, Evan, Charles-martin, Emma, Bastien, Maxou (Maxime), Thomas) qui maitrisaient l’art du combat rapproché. Le capitaine Coyote se mit en chemin vers les terres de l’Est. Il devait y trouver une race d’hommes préparés à tous les temps, insensibles : Xinh, le Sauvage (Evan), Pierre, Thibault, Guillaume, Alaeddine, Arthur, Matys.
Ils se retrouvèrent tous sur les champs de bataille (la cour Roland à Vélizy). Tous se préparaient en affutant leurs bras, leurs jambes, leurs têtes. Le combat pouvait enfin commencer. Les équipes partirent tranquillement sur leur terrain respectif. L’aventure pouvait enfin commencer…mais il fallait d’abord préparer les cordes vocables avec des chants bien de chez nous (oh Angela…)

The Bouddha team: Medhi, Florent, Bouddha, Lucas,
Jules, Alexis, Timéo, Clément

Amandine team : Maxime, Bastien, Amandine, Thomas,
Charles-Martin, Emma, Jules, Evan

La Bouddha team se mit en marche vers la conquête. Quelle ne fut pas leur surprise sur le premier match ! L’adversaire les attendait de pied ferme, les dents acérées… Le combat fut terrible et sans état d’âme. Les coups étaient d’une rare violence (défaite de la bouddha team). Le retour au campement donna lieu à l’élaboration d’une tactique de préparation pour le prochain match. Au fur et à mesure des rencontres suivantes, nous assistâmes à  un combat de terrain. La lutte fut à toutes épreuves. Au bout du chemin, la terre promise ne fut que plus belle avec quatre victoires sans compromis.
Bilan : notre Tank a eu un peu de mal à se mettre en route, Speedy fut plein d’énergie, Tic et Tac étaient à l’affut de tous les ballons, Flo un plaqueur à toutes épreuves, Timeo « la force tranquille », Lucas « le déménageur ». Cette équipe a encore des progrès à faire, notamment en matière de collectif et de soutien.

L’Amandine team ne fut pas en reste. Elle se mit sur le terrain avec pour ambition « la conquête du Monde ». Quelle ne fut pas leur surprise, car ils rencontrèrent beaucoup de combattants en travers de leur route ! Les embuches furent nombreuses mais l’équipe sut se prendre en main au fur et à mesure des combats. La défaite fut inévitable car il y avait trop peu de coordination sur le premier match. Par contre, le travail finit par payer : les pelleteuses ont fait du mal aux adversaires (des ballons volés dans les regroupements, quelques plaquages mais pas suffisamment). La suite des combats fut le témoin de la montée en puissance de cette équipe en devenir : des essais, du soutien, quelques étourderies...

La Coyote team était composée de « Pimouss » (Xinh) en tête de cortège, avec son garde du corps « Mobylette » (Pierre) et leur inévitable destructeur « l’animal » (Evan), les chevaliers Guillaume, Matys, Thibault, Arthur, et le stratège du groupe Alaeddine, toujours un peu en retrait. Cette équipe fut forte dans les combats et eut de moins en moins peur de l’affrontement. Elle démontra la valeur des combattants et la maîtrise des bases de la conquête de balle. Les percées de lignes (Pimouss et l’Animal) furent efficaces, les courses endiablées (Mobylette)…

La Coyote Team : Evan, Arthur, Coyote, Matys,
Pierre, Xinh, Guillaume, Alaeddine, Thibault

 

Les sourires sur le visage de nos guerriers démontrèrent que la journée s’était très bien passée. Les enfants repartirent avec une médaille autour du cou.

Kaouette

21/10 Le petit monde des M7

L’aventure se passe en l’an de grâce 2012, le 20 Octobre pour être précis. Le temps n’était pas à la fête, la pluie qui nous frappait le visage, mais cela n’empêcha pas nos 19 guerriers de se mettre en tenue pour le combat. Le cœur vaillant, les dents protégées et le regard froid, ces guerriers courraient vers le champ de bataille. Ils firent deux équipes afin de surprendre leurs adversaires.
La première rencontre pour l’équipe des « CROCS » mignon (Jules, Medhi, Evan, Alexis, Lucas, Mathys, Charles martin, Timéo, Jules) fut égale. Le partage des points ne mit pas l’équipe des « CROCS » sur la réserve, bien au contraire, leur appétit devint grandissant tous au long de la journée, les combats prirent de l’intensité : les courses devinrent effrénées et les essais somptueux.
La stratégie fut simple mais efficace : rien ni personne ne put arrêter Medhi « surnommé Tank » qui, en tête de cortège, avait soif de pénétration … Il précédait d’incroyables plaqueurs et déblayeurs : Alexis, Evan « l’animal » en référence à Chabal, Lucas, Timeo dit « le sécateur » sous ses faux airs tranquilles, ainsi que Jules « Speedy » du fait de sa vitesse et de ses changements de direction incessants, et à la manœuvre  Charles-Martin et Jules…Nul ne put les arrêter, pas même Bouddha…
Le plateau s’est fini pour l’équipe 1, par un match nul et 4 victoires.

L’équipe des « VERTS » de terre (Emma, Xinh, Alaeddine, Arthur, Thibaud, Tomas, Pierre, Florent, Jules, Evan) ne fut pas en reste, prête à en découdre avec leur premier adversaire. Pour beaucoup de nos M7 ce fut le premier plateau. Les regards étaient inquiets et les jambes n’étaient pas si solides… Le premier match se finit par une défaite, mais nos VERTS de terre n’allèrent pas se cacher dans leur trou bien au contraire. Cette bataille fut riche d’enseignements, et plus la compétition avançait, plus nos VERTS se prirent pour de vaillants guerriers, plus rudes à l’impact, plus intenses dans les plaquages. La progression fut constante.
La journée s’acheva par la remise des médailles bien méritées à chacun des joueurs.

Ainsi prit fin l’incroyable journée du 20ème jour du 10ème mois de l’an de grâce 2012.

Vos serviteurs : Bouddha, Coyote, Kaouette

21/10 Le monde selon Denis

Ce week-end restera marqué par l’indiscutable et encourageante victoire des M13 au tournoi à 7 de Plaisir. Les éloges sur le jeu champagne de notre seventeam M13 ne tarissent pas chez les clubs voisins. Gageons qu’elle sera, cette saison, l’étincelle attendue pour bâtir quelques beaux succès. Les sélectionneurs du CDY ont vu ce qu’ils voulaient voir…. A savoir que de nombreux joueurs de notre groupe M13 ont un potentiel pour intégrer la section RUGBY du collège Apollinaire de Plaisir et certainement la sélection M13 des Yvelines.
Bravo aux joueurs et éducateurs qui ont porté haut les couleurs du club. Mais l’aventure ne doit pas s’arrêter là.

En M15, les week-end se suivent et ne se ressemblent pas. Très euphoriques de leur dernière prestation presque héroïque de Plaisir, nous avions envisagé secrètement 3 victoires à St-Germain en Laye. Si les 2 premières mi-temps contre Vélizy et RCC nous permettaient d’espérer, celle contre MLSGP nous a vite ramené sur terre…Les 28-0 aux «citrons» concédés à une équipe d’un excellent niveau technique et collectif nous ont mis la tête dans le sac pour le reste de l’après-midi, et 1 seule victoire pour 2 défaites nous servira de lot de consolation. L’effectif était pourtant fourni puisque toutes les forces disponibles avaient été rassemblées pour ce rendez-vous. Il faut chercher ailleurs ce faux pas: cette apathie naïve due à un manque d’humilité coupable et fatal doit nous servir de leçon… Nous avons malgré tout, dans cette brume rugbystique, entrevu dans nos rangs quelques éclaircies comme ces quelques placages destructeurs de Julien Escribe et Arthur Conte (à copier sans modération), une belle prestation de l’inoxydable Kévan en 9 et encore 2 magnifiques essais de Thomas Fernandes (on va s’y habituer!!) venant coiffer le RCC à la dernière seconde du match et de l’après-midi…Comme un signe pour nous encourager à travailler encore et encore…

Un grand bravo également à nos jeunes M7 et leurs éducateurs qui ont formidablement défendu le rugby Ignymontain en présentant 2 équipes au Tournoi M7 d'Elancourt. Se dépensant comme de beaux diables parmi 250 participants, ils ont été récompensés par la belle médaille et le goûter offert par notre hôte du jour. Nous avons beaucoup apprécié le soutien de nombreux parents au bord des terrains…N’hésitez pas à venir nous encourager, vous serez toujours les bienvenus.

Et pour le RUGBY Hip Hip Hip !!!

06/10/12 M15

Samedi 13h15 : tout s’accélère. On apprend de nouvelles absences, il faut refaire les groupes, répartir à nouveau les 2 paquets de licences, Clémence s’affaire et la pluie qui s’installe. Les coaches refont l’appel. Il nous manque encore 3 joueurs pour partir, que font les parents ??? Un premier rendez-vous c’est quand même important ! Ah, en voilà 2 ? C’est bon on va pouvoir jouer. Mais où est le dernier?? J’appelle les parents: il est déjà parti…mais à La Couldre….Mais à quoi sert la convoc?? Ce n’est pas parce qu’ils mesurent 1.80m qu’ils sont autonomes… Ils n’ont que 14 ans.

Allez, on y va, il est déjà 14.00 et nous sommes encore à Montigny. Ceux qui jouent à Montigny auront plus de temps pour préparer leur match.

Arrivés à Plaisir, vite aux vestiaires: petit briefing et échauffement rapide à l’abri. La composition est facile à faire: nous avons 13 joueurs pour jouer à 12. Ce sera dur, et en plus cette pluie qui redouble d’intensité. Nos jeunes semblent très impliqués et certains ont la trouille, les regards en disent long, les anciens serrent les nouveaux, il y a de la tension: c’est bon signe. La composition me plaît, malgré la maigreur de l’effectif, le groupe a de la gueule. On a du solide devant, des grands en touche, un 9 qui gicle, du pied en 10, 2 centres qui découpent et 2 vrais ailiers.

C’est parti: un dernier «SPARTIATE» du fond des tripes et les mi-temps alternées se succèdent, car exceptionnellement nous jouons 3 équipes au lieu de 2. Les beaux gestes et actions d’école s’enchaineront tout l’après-midi. Quelques bonnes initiatives et de belles attitudes nous rassurent et promettent une belle saison. Solidarité et don de soi ont été au rendez-vous et laissent augurer la consolidation d’un groupe et l’espoir de bons résultats. Ce premier samedi va compter.

Les coaches qui encadraient à Montigny sont fiers de nous apprendre au téléphone que la deuxième équipe avait gagné un des deux matchs…objectif atteint pour les "bleus". Au premier rang des satisfactions, même si tous les joueurs sont à féliciter, je voudrais souligner les prestations de Lucas Bourges «pied de feu» (à qui je dois déjà un Mac Do), Benoist Tiercelin impérial dans les airs et Thomas Fernandes pour ses 2 beaux essais d'ailier. Côté match à Montigny on a beaucoup apprécié Julien Escribes qui a su se surpasser, la polyvalence de Maxime Moreau et, Baptiste Lesselier qui a très bien tenu sa place malgré un poignet douloureux.

Merci à tous pour ces premiers bons moments. CONTINUEZ.

Denis.

Saison 2011-2012
06/06 M7 au tournoi d'Orsay comme vous le savez déjà les petits gars ont remporté leur tournoi avec classe et conviction, en gagnant tous leurs matchs écoeurant parfois leurs adversaires et surtout leurs coachs.
gwen et moi etions fiers de chaque bataille livrée par ces garçons metamorphosés en guerriers celtes, ne lachant aucun ballon.
meme si le résultat collectif résulte de tout le travail accompli cette année avec Gwen et Taz ,le mérite leur revient tout entier. Merci a tous les moins de 7 que nous avons eus cette année et qui n'ont pas pu venir pour cause de grand week end ainsi qu'un énorme merci aux 8 qui ont pu se déplacer: Jules, Arnaud, Jean-Baptiste, Jules- Gabriel, Anatole, Evan et les deux minos de la bande, les 2 Thomas qui ont sportivement acceptés d'être des remplaçants de luxe lorsque le score était trop serré.
La finale fut grandiose et intense, le terrain cerné de supporters d'orsay habillés d'orange; les petits ne se sont pas dégonflés et ont fait une demonstration de rugby et ont croqué les oranges 4 essais à 1.

Vous auriez dû les voir grimper la tribune pour chercher leur trophée ,fiers, à l'image de leurs parents et des
2 coachs présents ce jour.
Un très grand merci aux moins de neuf qui nous ont mis le feu dans le bus et sur le bord du terrain.
a mardi
Bob
21/03 M15 à Vitry

Nous jouions contre Vitry ce samedi 19 Mars. Pas d’inconnues dans ce déplacement, si ce n’est quelques absents en un peu plus grand nombre que d’habitude pour affronter l’adversaire le plus coriace de la poule.

Un seul adversaire ce samedi, donc 4 quart temps de 15 min à jouer avec un score bloqué au bout du deuxième quart temps. Les joueurs ont abordés la rencontre fort sérieusement avec peu d’erreurs et beaucoup d’envie. Bilan : au bout de 30 minutes 45-0 pour Montigny. Un score large qui ne reflète cependant pas l’âpreté des débats car Vitry a vendu chèrement sa peau.
Les coachs ont alors fait entrer durant le 3ème quart temps quelques joueurs les moins avancés et le résultat s’est fait sentir immédiatement, Vitry exploitant notre engagement physique plus faible par 3 essais de belles factures, nous obligeant à rééquilibrer les débats au bout de quelques minutes pour reprendre le dessus pendant le 4ème quart temps.

Nous n’avions pas « le banc » pour jouer à XV. Nous pouvons jouer à XII, mais il faut d’urgence que les joueurs les plus timides de l’effectif haussent leur niveau de jeu pour que nous puissions bien figurer dans la quête de nos objectifs de fin d’année: Tournoi du SQY et Finale CIFR à XII.  Il reste peu de temps. Continuons à travailler.

Les coachs M15

20/11 M15: ça fait plaisir !

Nous nous étions quittés un samedi de septembre sous le ciel plombé de Massy après une déconvenue terrible contre la meilleure équipe de la poule. Les victoires contre Vitry et plus récemment contre Val de Bièvre et Clamart nous avait certes rassuré mais un petit doute persistait sur notre capacité à nous transcender et à ne rien lâcher contre les grosse pointures du championnat.
Et bien c'est chose faite ! Nos verts, ce samedi, devant un parterre de supporters que nous tenons à remercier, ont répondus présents dans l'engagement, l'état d'esprit et la volonté de ne rien céder. Contre le PUC, nous sommes bien rentrés dans le match. Les violets devaient passer les dix premières minutes dans leur camp et échappait de peu à une ouverture du score qui n'aurait pas été volée. Faisant jeu égal dans le ruck et au placage, Montigny devait concéder un essai idiot sur une balle mal dégagée lors d'une rare excursion du PUC dans notre camp.
Contre Vincennes, la première mi-temps se soldait par un score nul et vierge, après 15 minutes où nous les avons défiés de façon un peu présomptueuse sur leur point fort au ras des regroupements. La deuxième mi-temps contre le PUC devait voir le même niveau d'engagement que la première, deux erreurs de jeunesse nous coûtant le match sans que nos adversaires du jour ne prennent réellement l'ascendant. Nous perdons finalement ce match sur une passe sur des petites erreurs que nous allons gommer dans la suite des compétitions mais pas sur les fondamentaux du jeu. Ces fondamentaux allaient être respectés largement contre Vincennes en deuxième mi-temps, puisque, surpris dés l'entame de jeu par un essai consécutif à la mauvaise réception du coup d'envoi, nos verts allaient fort d'une meilleure condition physique, renverser la vapeur et terminer fort en marquant deux essais et en résistant à la furia des bleus. Les contusions de Viannet et de Gabi au coup de sifflet final illustrant la hargne positive de nos joueurs cette après-midi. Bravo les gars !
On situe mieux cette après-midi le niveau de notre équipe. Peut-être pas parmi les clubs les plus huppés des alentours mais en tout cas pas ridicule là où nous sommes.

Les coachs des M15

15/6 Finale IdF Honneur M15

le 13/6 à Viry

La finale de nos minimes à Viry-Chatillon devait être l’apothéose d’une saison exceptionnelle. En effet ils arrivaient là-bas invaincus toutes compétitions confondues, soutenus par un groupe très important de pères, de mères, de frères, de sœurs, d’amies, tous équipés de banderoles, maquillés, portant un T-shirt  fait tout spécialement, une vraie finale quoi.
Mais une finale reste une finale ; pour la gagner, il faut la jouer à fond, pour espérer battre deux belles équipes de Rueil et RCP XV qui, elles aussi, voulaient la même chose que nous, la victoire.

La première mi-temps contre ParisXV commençait par un combat équilibré, le match pouvant basculer de chaque coté. Mais on sentait déjà nos joueurs crispés par l’enjeu, moins présents dans les phases de combat et au plaquage qu’à l’habitude. Néanmoins ce sont eux qui, sur un très judicieux coup de pied au-dessus de la ligne de défense parisienne, posé parfaitement dans les 22m adverses par un Victor diminué par une gastro et récupéré adroitement par Antonin, allaient à dame pour mener 5/0. Paris remettait immédiatement la pression, et finissait par récupérer une balle sur un énième ruck et envoyait un de leurs centres dans notre en-but; l’essai étant transformé permettait aux Parisiens de mener 7/5 à la mi-temps.
A ce moment, nous ne le savions pas, mais ce score resterait définitif et nous vaudrait la troisième place dans une triangulaire particulièrement serrée.

Contre Rueil nous étions plus présents, et à la fin de la première mi-temps nous menions 10/0 sans avoir vraiment dominé les débats. Gavin ouvrait le score sur une percée et Martin s’arrachait pour marquer malgré l’opposition de 3 bleus sur leur ligne.

La deuxième mi-temps contre Paris était âpre : Trop de fautes de chaque coté, pas toujours sifflées par le duo de jeunes arbitres de Rueil, gâchaient le spectacle offert par deux équipes joueuses. Durant cette mi-temps aucun point ne fut marqué, malgré une occasion nette de revenir au score pour nos jeunes.

La deuxième mi-temps contre Rueil, fut bien plus, triste nos joueurs n’y étant plus: nous prenons deux essais dont un à la dernière seconde pour finir sur un nul 10/10. Rueil et Paris finirent aussi sur ce même score de parité, ce qui faisait dans cette triangulaire particulièrement serrée deux nuls et une défaite d’un essai.

Nos jeunes ont beaucoup pleuré, déçus de passer aussi près de la victoire, mais force est de  constater que cette échec est légitime au vu de notre prestation de Dimanche. L’heure matinale inhabituelle, l’arbitrage toujours très variable d'un match à l'autre, une pression trop forte que se sont mise les jeunes et aussi les coachs sans le vouloir, nous ont menés à cette déception. Il faudra tenir compte de ces erreurs pour les saisons à venir.

Malgré tout, cette saison reste exceptionnelle au regard des résultats et surtout du niveau de jeu pratiqué par cette belle équipe.

- 1er lors des phases régulière de championnats CIFR
- Vainqueurs du tournoi Internationale du SQY
- Vainqueur au tournoi de Ste Geneviève des Bois
- Vainqueurs au tournoi de Meudon
- Représentant de l’île de France au trophée ORANGE
-
3 essais encaissés, plus de mille points marqués.

Nous sommes tous très fiers de la magnifique façon dont ils ont porté haut les couleurs de notre club et de l’enthousiasme et du soutien qu’ils ont su générer autour d’eux.

 A tous, MERCI.

  M15 au tournoi du SQY, 3-4 avril 2010
Cette équipe a une âme...
Elle l'a forgée durant toutes ces années de travail assidu à l'entrainement dans le froid et la boue, mais aussi dans le plaisir d'être ensemble, de se retrouver chaque semaine pour les compétitions sur tous les terrains d'île de France, sans jamais craindre quelque-adversaire que ce soit.
Besoin d'adrénaline, plaisir d'être utile, d'offrir à ses partenaires le meilleur de soi-même, goût pour la compétition ou simplement pour le travail bien fait, bande de copains qui se sentent bien ensemble ? Un peu de tout ça sans doute ! Et si l'un, deux ou trois manquent à l'appel, d'autres sont là qui les remplacent de sorte que l'équipe ne s'affaiblit pas mais s'ouvre à d'autres talents.
C'est pourquoi le samedi 3 au matin, les coachs de Montigny n'étaient pas inquiets.  Bien sur, aujourd'hui, nous aurions moins de vitesse à l'aile, bien sur capitaine Victor, blessé à Reims manquerait à ses partenaires (sur le terrain, car il fut omniprésent ces deux jours), bien sur à l'avant deux ou trois joueurs supplémentaires auraient permis à leur partenaires de souffler un peu... mais ceux qui étaient là feraient le nécessaire.
La première journée du tournoi débutait dans un froid glacial et sous les averses. Pas de chances pour nos amis du SKY qui ont bien fait les choses.
Nous nous retrouvions dans une poule "internationale" avec des équipes locales: Sky2, Orsay, Mantes, Montesson, Strasbourg2, mais aussi les belges de Boisfort et les anglais de Marlow, dont nous doutions qu'ils constitueraient le plat de résistance du tournoi.
Les équipes Françaises de la poule ne nous ont pas surprises. Mieux, tous les joueurs présents -dont ceux qui ont moins joué le lendemain- ont pu participer à toutes les victoires de Montigny sur leurs adversaires Français du jour.
Nous attendions, intéressés, la confrontation avec les belges de Boisfort qui pratiquent un rugby offensif léché. les belges qui ont par ailleurs affiché un très bon esprit sur tout le tournoi ont chèrement défendu leur ligne mais devaient s'incliner 2-0 au terme d'une belle rencontre.
Restait comme un point d'orgue à la première journée la rencontre entre les anglais de Marlow et Montigny qui sentait déjà la poudre. Connu sous le nom du "syndrome de Chichester", les Victor, Gavin, Corentin, Martin, Etienne ... (Allez j'ajoute Denis :) l'ont attrapé lors de l'épreuve de la mort subite au tournoi mini-poussins de Chartres il y a une dizaine d'année. Ce syndrome déclenche un surplus de motivation en présence d'une équipe anglaise, qui requiert la présence d'un arbitre patenté et compétent. 
C'est sous la houlette d'Alain Nicolas -sifflant devant Olivier Merle- que devait se dérouler la première des deux confrontations du week-end. Un match acharné, conclut 2-0 par Montigny qui devait jouer le match parfait devant, marquer des essais en force et bloquer les attaques des anglais qui alimentaient rapidement les extérieurs. Du jeu et de l'intimidation. Un mauvais geste anglais, une réaction immédiate de Montigny et un début de bagarre générale dont la seule victime allait être le malheureux Pablo dont l'oeil poché témoignait de sa présence au combat. les esprits se calmaient vite dans l'attente du lendemain.
Dans l'autre poule, les strasbourgeois et les hollandais de MMMMMNNNe sortait du lot avec nos voisins traditionnels: Plaisir et le SKY.
Le lendemain dans un froid et une humidité renforcé, le menu s'annoncait plus copieux: Plaisir, Boisfort (encore) et Strasbourg aux gabarits énormes. Le match contre Plaisir, fut pris de suite par le bon bout. Il n'est jamais facile de disposer d'une équipe que l'on connait bien et que l'on apprécie, mais les joueurs avaient décidés de mettre en place de suite un Rugby sérieux et efficace et dominaient nos voisins 3-0 (point de bonus à la clé). A noter un essai magnifique de Thibaut sur une passe redoublée magistrale. Puis c'est sans doute trop confiant que l'on se dirigeait vers la deuxième confrontation avec la belle équipe de Boisfort, contre laquelle nous ne devions pas trouver la clé. Repoussés dés les premières minutes de jeu, Montigny par manque de patience commettait de petites fautes au moment de conclure qui les privait de la victoire (0-0).
Plus le choix ! Il fallait gagner contre les monstrueux gabarits de strasbourg, spécialistes de l'avancée en deux temps dans les rucks (et du ruck enveloppant, concept auto-généré par un arbitrage laxiste). Le match fut énorme de courage de notre part, au point de faire jeu égal dans les rucks en suppléant nos manque de poids par une tonicité remarquable, et ce malgré un arbitrage faisant fi de la moindre règle rugbistique concernant le jeu au sol. L'honneteté m'oblige à dire que l'entraineur de Strasbourg à également peu gouté l'arbitrage des M15 par les M15. Mieux: Gauthier trouvait la faille et Martin concluait sur le premier ballon écarté par Montigny.
C'était fait, nous étions en finale à 12H00 ce dimanche. Une finale qui se jouerait à 17H00.
Nous allions y retrouver nos amis anglais victorieux des hollandais de MMMMNNNe qui joueraient les valeureux belges pour la troisième place.
A 17H00, c'est donc dans un stade comble, sous les ponpons des pom-poms et l'ombre formidable et bienveillante d'Olivier Merle que les deux équipes faisaient leur entrée sur le stade avec le retour du soleil.
Merluchon donnait le coup d'envoi du match après que Denis lui ait transmis un ballon flottant au niveau des chevilles qu'il rattrappait prestement. Belle souplesse encore pour la Merluche !
Remontés comme des pendules (y compris par les copains cadets, Etienne et Passo) venus les motiver, nos joueurs ne devaient pas laisser à leur courageux adversaires 1 inch carré de territoire. La pression défensive fut telle qu'à aucun moment les anglais ne purent jamais passer la ligne médiane, irrémédiablement découpés au placage par Montigny. Fidèle à sa tactique de la veille, Montigny enfonçait Marlow devant, gagnant les rucks, portant les ballons sur 20-30 m. Gavin ramenait judicieusement le jeu invariablement le jeu vers son paquet d'avants dominateur devant les anglais coupant les extérieurs. Ce qui devait arriver arriva sous la forme d'un essai petit coté sur un départ en 8 parfaitement exécuté par Mathieu. Jusqu'à la fin du match, l'étau ne se déssera pas sur l'équipe anglaise, Thibault étant l'auteur de la cartouche du jour sur sur vis à vis qui se retrouva sonné pendant quelques minutes (heureusement sans gravité) et Antonin manquant de peu de scorer une seconde fois.
Au coup de sifflet final, les supporter de Montigny exultaient. C'était fait. Capitaine Martin et ses copains pouvaient aller chercher la coupe et le bouclier dédicacé des mains (que dis-je des battoires) d'Olivier Merle, distribuant récompenses et autographes tel un bonze bienheureux.
Notons après les tensions de la veille, l'excellent esprit de cette finale et les moments qui ont suivis ou anglais et Français se sont visités dans les vestiaires et offerts les petits cadeaux d'usage.
Nous sommes désormais invités par Marlow à leur tournoi annuel.
Félicitations à tous les joueurs qui ont participés à ce beau tournoi fort bien organisés par nos amis du SKY et merci à tout ceux qui sont venus encourager cette équipe qui le mérite ..
06/10/08 M15
Curieuse équipe que celle des minimes du cru 2008-2009 ! Un ensemble contrasté de joueurs (et joueuses !) qui réserve sans doute bien des surprises à leurs éducateurs tout au long de l'année.
Des matchs sur grand terrains, des règles qui se rapprochent de celles des grands, une majorité de premières années,  un mélange de joueurs très expérimentés tournant sur des postes nouveaux et des débutants prometteurs, une grosse disparité de gabarits et de condition physique, des jeunes filles volontaires qui "challengent" les garçons, un effectif rarement complet et parfois nonchalant aux entrainements, tout cela incite a priori les responsables de l'équipe à une certaine prudence au moment de donner un pronostic avant le coup d'envoi des rencontres de ce début d'année.
Et pourtant, dans un style très différent de celui-plus puissant- de l'année dernière, il faut avouer que les craintes initiales nourries par les considérations ci-dessus ne sont pas nécessairement fondées et que cette équipe a su, sur les 3 premiers matchs de cette année se sortir honorablement des situations qui lui ont été proposées.
Nous jouions hier après-midi à Elancourt contre Rambouillet et le Chesnay, dans le cadre des journées de l'arbitrage. Une "triangulaire" fut improvisée sur moitié de terrain, ce qui ne nous fut pas défavorable, par une météo idéale pour jouer au rugby.
 Les matchs furent dans l'ensemble de bonnes factures et deux victoires probantes obtenues.
Tous les débutant(e)s ont pu prendre partie à la victoire et ont apporté avantageusement leur pierre à l'édifice. Les anciens, parfois dans des rôles inhabituels n'ont pas semblé trop perdus et l'ensemble a plutôt tenu la route contre une opposition il est vrai encore en rodage.
Il reste à voir cette équipe contre une opposition plus forte et sur grand terrain pour savoir enfin si les craintes pour le reste de la saison des entraineurs sont définitivement balayées et n'étaient dues qu'à un style de jeu un peu différent de ce que l'on rencontre le plus souvent chez les bonnes équipes M15.
20/09 M15

C’est sous le beau soleil de la Couldre que s’est déroulée la première triangulaire de l’année, destinée à nous positionner dans les divisions Ile de France pour le début de saison.
Nous jouons notre premier match contre Le Mesnil venu avec seulement 9 joueurs, qu’il a fallu renforcer par 3 joueurs tout au long de l’après midi.
Nos minimes nous ont de tout temps habitués à des départs poussifs. Là on peut dire que le sommet a été atteint. Des centres adverses (brillants par ailleurs) qui transpercent régulièrement nos lignes, l’agressivité laissée au vestiaire avec le souffle et l’envie de réagir font une mi-temps catastrophe. Au bout de 10 mn, le bilan est un essai pour le Mesnil, 2 autres manqués sur une dernière passe, le score de 5-0 est très peu sévère. Une seule réaction en fin de mi-temps aboutit à un essai d’Etienne après une belle action collective. Transformé du bord de la touche par Richard, nous voilà devant à la mi-temps 7-5, c’est un véritable hold up.
La deuxième mi-temps, heureusement, voit le réveil de nos qualités avec 3 essais de Baptiste, Matthieu et Mehdi (qui marque après une belle course de 50 m le premier essai de sa toute jeune carrière de rugbyman). Le Mesnil marquera en fin de match un deuxième essai dans une équipe un peu désorganisée par le nombreux coaching. Bilan 22/10 contre une équipe du Mesnil, qui si elle était complète en ferait souffrir plus d’un. D’ailleurs, Plaisir souffrira mille maux pour les battre 7/5.
Le match de Plaisir démarre lui nettement mieux. Nous campons dans le camp adverse, Freddy marque en oubliant d’aller entre les poteaux (et oui, en minimes, on transforme les essais..). Mais Victor relève le challenge et transforme. Nous dominons nettement, mais sur la dernière action de la mi-temps, près de marquer, nous encaissons un terrible contre de 90 m qui nous amène à la mi-temps à 7/7.  La deuxième mi-temps nous voit poursuivre notre domination récompensée par 2 essais de Freddy et Matthieu pour une victoire logique 19/7.

Plaisir étant venu avec un effectif important, nous avons ensuite pu faire jouer un match amical entre ceux qui n’avaient pas ou peu joué les matchs précédents. Match encourageant, perdu 4 essais à 2 par nos couleurs, mais il n’y avait pas que des débutants dans l’équipe de Plaisir…

Nous retiendrons surtout les 3 bonnes mi-temps, notre équipe dont l’ossature est composée pour 2/3 de minimes 1è année doit tout apprendre en même temps : le grand terrain, les touches, les mêlées talonnées, la défense de ligne face à des centres de qualité…Il ne nous reste plus qu’à attendre sereinement dans quelle division va nous placer le comité.

  M13 En benjamins, Le Mesnil n’est pas venu. La triangulaire s’est résumé à un double match Plaisir 1 et 2 contre Montigny 1 et 2, qui s’est soldé par une double victoire de nos couleurs. Les jeunes joueurs de Denis et Christophe commencent la saison comme leurs prédécesseurs l’avaient terminé.